Publié dans Autre, Du livre au film, J'ai passé un bon moment!

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

 Le livrehomme-qui-murmurait-oreille-chevaux

Titre : L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

Auteur : Nicholas Evans

Nombres de pages : 437

Année de parution : 1995

Le film

L-Homme-Qui-Murmurait-A-L-Oreille-Des-Chevaux_portrait_w193h257

 Titre : L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

Réalisateur : Robert Redford

Année de sortie : 1998

 De quoi ça parle?

Comment réagira Annie Graves, vedette de la presse new-yorkaise, lorsque Grace, sa fille unique de 13 ans, et son pur-sang, Pilgrim, seront fauchés par un quarante tonnes sur une route verglacée ?
Elle sera profondément bouleversée, et elle comprendra très vite que, pour sauver Grace, il faut empêcher le sacrifice de l’animal mutilé.
Alors, délaissant tout, elle va partir à la rencontre d’un homme qui possède un don mystérieux. C’est là-bas, dans la splendeur du Montana, que vit Tom Booker, le « chuchoteur », celui qui comprend si bien les chevaux et si peu ses propres sentiments.

Mon avis:

J’ai vu le film il y a maintenant quelques années et, à vrai dire, je n’avais pas beaucoup aimé, alors qu’il avait tout pour me plaire : des chevaux, et des chuchoteurs. Tout ce que j’aime ! Et pourtant, je suis restée sur l’impression que ce brave Tom Brooker passe plus de temps à chuchoter à l’oreille de la gente féminine que des chevaux.

En me promenant dans la brocante de mon village, je suis tombée sur le livre à l’origine de ce film. Je ne savais même pas que c’était une adaptation. Bien que le film ne fut pas pour moi un grand moment de cinéma, je décide de laisser une chance au livre et je repars donc avec pour 50 centimes. (Oui, je me suis ruinée!)

Et j’ai bien fait, car j’ai de loin préféré le livre, car contrairement au film, il ne fait pas l’impasse sur la psychologie et la rééducation de Grace. Pour moi, c’est quelque chose de super important, car le moteur de tout l’histoire, c’est quand même l’accident de Pilgrim et de Grace. Mais bon, dans un film on a pas le temps de parler de tout, alors on fait forcement l’impasse sur 2-3 choses.

homme-qui-murmurait-a-l-oreille-des-chevaux-1998-21-g

Le livre laisse le temps au lecteur de découvrir en profondeur chacun des personnages, ses forces et ses faiblesses.

Après, sans y être extrêmement fidèle, le film reprend bien les grandes idées du livre et c’est plutôt satisfaisant. L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux fut une bonne découverte pour moi. Cependant, deux bémols pour le livre : le premier : les scènes de sexe, bien que peu présentes, m’ont dérangées : elles n’apportent absolument rien à l’histoire, le livre est déjà assez gros, il n’y avait pas besoin de trouver des pages en plus…, deuxième bémol : j’ai carrément détestée la fin que j’ai trouvé complètement absurde. Cette fin m’a fait achever le livre sur une mauvaise note… dommage !

Publicités

3 commentaires sur « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux »

  1. Je n’ai pas du tout aimé la fin du livre également. Celle du film était bien mieux finalement. Cependant le livre reste tout de même bien plus supérieur au film qui est à mon sens trop axé sur une histoire d’amour.

Laissez une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s