Publié dans Abandon..., Autre

Histoire d’un abandon…

Ouais, j’ai abandonné un livre. Alors qu’on est le 6 janvier.

C’est pas top pour un début d’année.

Et pourtant, j’ai vraiment fait un effort pour le terminer! La preuve, j’ai lu 161 pages sur 320. La moitié, quoi.

Je vous parle ce matin d’un livre qui aurait du me faire voyager très loin: La Chevauchée des steppes – 3000 kms à cheval à travers l’Asie Centrale.

IMG_4032.JPG

J’ai deux soucis avec ce livre:

  • la rédaction, le style d’écriture
  • la mise en page

Lire la suite de « Histoire d’un abandon… »

Publicités
Publié dans Abandon..., Autre

[Avis] Les mémoires de Zeus de Maurice Druon

  mémoirez de zeus

  Titre: Les mémoires de Zeus

  Auteur: Maurice Druon

  Editeur: Bragelonne

  Nombre de pages: 432

  Ma note: Abandonné

 

Le résumé:

À ceux qui pensent que vivre pour un dieu est aisé, je dis : « Détrompez-vous. » Aux mortels qui croient que notre vie n’est que volupté et délices, je dis : « Apprenez de votre erreur. » Ayant échappé à l’infanticide, j’ai grandi seul, caché sur une île. Je suis devenu homme, et, guidé par ma grand-mère Gaia, j’ai concocté un plan afin de renverser mon père, Cronos, maître de l’Olympe. Seul, j’ai appris la vie, l’amour, la mort et la colère. J’ai levé une armée, j’ai réveillé les géants, j’ai libéré mes frères et mes soeurs. J’ai accompli mon destin ! Moi, Zeus, roi des dieux, dieu des rois, je vais vous conter mon histoire…

Mon avis:

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un livre que j’ai abandonné

Mais ce n’est pas que le livre soit mauvais… Mais je pense que je ne fais pas partie du public visé… et que ce livre et moi sommes partis sur une mauvaise base! Il faut dire que je m’attendais à un texte humoristique sur la vie et les déboires de Zeus. Bon, il est vrai que que la mention « Maurice Druon de l’Académie Française » aurait du me mettre la puce à l’oreille. On ne doit pas souvent se marrer à l’Académie Française.

J’ai tout de meme lu 150 pages, mais la lecture fut ardue, je n’ai absolument pas les references historiques et géographiques pour m’en sortir. Il y a dans ce roman un nombre de Dieux, de divinités, de titans, de naïades a n’en plus rien comprendre. Ils ont tous des liens de parenté : ils sont à la fois: oncle, frére et fils…

Peut-être suis-je passé à coté d’un super roman, alors si vous l’avez lu et apprécié, je veux bien vos avis, après tout, peut-être me donnerez vous envie de le finir!

Publié dans Abandon..., Autre

« Le diable s’habille en Prada » de Lauren Weisberger

le diable s'habille en prada

Aujourd’hui, je vais vous parler brièvement du livre « Le Diable s’habille en Prada » écrit par Lauren Weisberger.

Vous le connaissez surement tous, il s’agit du livre à l’origine du film du même nom, qui est sorti en 2006 avec Meryl Streep dans le rôle de Miranda et d’Anna Hathaway dans le rôle d’Andrea !le diable s'habille en prada

Ce n’est vraiment pas mon style de littérature, mais le thème du mois chez Lire sous la Lune pour le challenge Lire en Theme était à mon grand désarroi la chick-lit. Evidemment, je n’ai aucun livre de ce genre dans ma bibliothèque. Du coup, direction la bibliothèque de mon CE, d’où je suis repartie avec ce livre.

J’ai vu ce film il y a quelques années, autant dire que je n’en ai que très peu de souvenirs, à part que la pauvre Andréa se coltine une patronne peu agréable. C’est donc sans trop de souvenirs de l’histoire que j’attaque le livre.

Et sincèrement, je n’ai pas accroché. J’ai tenu jusqu’à la page 152 (sur 542). En me disant qu’au bout d’un moment, il allait se passer quelque chose d’interessant ou que le suspens allait pointer le bout de son nez. Et bah non. Tous les clichés de la mode sont la : les anorexiques, les excentriques et les personnes désagréables. En parlant des personnages, très difficile de les apprécié : médisants, exécrables, même l’héroïne est horripilante de naïveté !

Mais sinon, de quoi ça parle ? On découvre le quotidien d’Andrea, jeune diplômée fraichement embauchée comme assistante de la rédactrice en chef du magazine de mode Runaway Miranda Priestly.

La pauvre Andrea s’est promis de tenir un an. Mais entre les débuts de journée à 7h, les demandes extravagantes, les vétéments à livrer à sa patronne à 20h30 et les coursiers à appeler le dimanche, on est loin d’être sure qu’elle va y arriver !

Pour ma part, ce n’est pas l’histoire d’un « diable », c’est juste une rédactrice qui a réussi sa carrière et qui se permet tyranniser ses assistantes et ceux qui bossent autour d’elle. Les personnages parlent de Miranda en disant « Elle »  et il est clair qu’elle les terrifie. L’histoire est juste improbable. L’héroïne et sa collegue préfèrent passer plus de 4h sans manger, boire ou aller aux toilettes de peur de rater un appel de Miranda. On marche sur la tête. J’ai bien attendu qu’un personnage se révolte, mais non !

De plus, mon chien a préféré manger le livre plutot que de me laisser le terminer.

Alors désolée, mais la chick-lit, ce n’est vraiment pas pour moi, et je ne pense pas que j’essayerai d’y revenir !

(A moins que vous ayez de très très bons livres à me proposer!)

lireentheme