Publié dans Autre, J'adore!

Journée des droits de la femme: Acquittée d’Alexandra Lange

En cette journée des Droits de la Femme (et non pas journée de la femme…), j’ai envie de vous parler d’un sujet qui me tient à coeur: les violences conjugales.

En 2014, 118 femmes et 25 hommes sont morts sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. La même année, 35 enfants sont décédés suite aux violences existantes dans le foyer familial.

L’État français estime que 223 000 femmes sont victimes chaque année de violence conjugale. Seules 14% d’entre elles portent plainte.

Les violences conjugales (et familiales) ont récemment fait l’actualité avec le procès de Jacqueline Sauvage, qui fut graciée après avoir été condamnée pour le meurtre de son mari violent.

Mais avant elle, il y eut Alexandra Lange. Et c’est de son roman biographique que je vous parle aujourd’hui: Acquittée – Je l’ai tué pour ne pas mourir.

IMG_4245

Alexandra tente de tout nous raconter: sa rencontre avec son futur mari, son mariage rapide, le début des violences, l’isolement, la naissance de ses enfants, le meurtre et le procès qui en suivit.

Alexandra Lange  essaye de faire comprendre au lecteur pourquoi une femme battue ne part pas. Tout d’abord, il y a l’espoir de changement. Puis, la peur qui paralyse. La peur pour la vie de ses enfants, de ses proches.

Son histoire est poignante, surtout quand elle raconte le procès.Toutes ces personnes qui savaient, mais qui n’ont rien dit.

Pour l’anecdote, Acquittée a été adapté au cinéma sous le titre L’Emprise.

Sur le même sujet, je vous conseille la lecture de Il était une lettre de Kathryn Hughes, Les Lois de la gravité de Jean Teulé (également adapté au cinéma) et Mille Soleils Splendides de Khaled Hosseini.

Publicités

3 commentaires sur « Journée des droits de la femme: Acquittée d’Alexandra Lange »

    1. C’est bien vrai… d’ailleurs Alexandra Lange en parle dans son livre. Au procès beaucoup de personne lui ont dit « ah moi je serai partie! » En attendant, ces même personnes ne l’ont jamais aidé à partir…

  1. Une histoire qui m’avait beaucoup touché, j’ai aimé aussi apprendre les motivations de ses 2 avocates et surtout le Procureur qui a eu un déclic lors d’une précédente affaire où la femme était morte sous les coups de son mari et s’est rendu compte que tous les proches étaient au courant mais personne n’a tendu la main

Laissez une trace de votre passage!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s